La dépendance : comment l’aborder et la gérer sereinement ?

La dépendance apparaît souvent avec l’âge ou une maladie grave : il s’agit de l’incapacité, pour une personne, à exécuter des gestes simples de la vie quotidienne, faciles à faire lorsqu’on est en bonne santé comme se laver, s’habiller, se nourrir, se déplacer…

Lorsque ces gestes deviennent difficiles, on parle de perte d’autonomie et de dépendance. La dépendance peut être aussi bien physique qu’intellectuelle selon les situations. Elle est souvent mal vécue, et produit des changements dans le quotidien des proches. Ce sujet sensible est cependant courant et des solutions existent heureusement pour pallier à la perte d’autonomie.

L’Etat a également mis en place des aides, la dépendance étant devenue, depuis les années 2000, un véritable enjeu pour les pouvoirs publics.

Détecter les causes de la dépendance

Tout d’abord, détecter les causes de la dépendance est essentiel pour trouver des solutions.

Parmi les causes de la dépendance, les maladies comme Alzheimer et Parkinson reviennent fréquemment ; mais d’autres maladies comme l’arthrose, les maladies cardio-vasculaires, ou la dénutrition, peuvent aussi conduire à une perte d’autonomie importante. Il convient alors d’être vigilant, tout particulièrement chez les personnes âgées.

Par exemple, en détériorant le système nerveux central et en s’attaquant particulièrement aux fonctions du langage et de la mémoire, la maladie d’Alzheimer rend particulièrement dépendantes les personnes atteintes.

Les personnes dépendantes admettent souvent difficilement leur état, et essaieront de le cacher : la perte d’autonomie fait peur, déstabilise, et n’a souvent pas été prévue. Aussi il convient de veiller à l’état de ses proches, notamment pour les personnes âgées, et de les aider à accepter à la situation de manière subtile. On peut bien sûr proposer de l’aide, en ayant conscience de la difficulté, pour la personne touchée, de l’accepter.

Pour les cas de dépendance nécessitant une aide de tous les jours, plusieurs solutions sont désormais proposées aux familles afin d’aider la personne dépendante au quotidien.

Comment lutter contre la perte d’autonomie?

Lorsque la dépendance est avérée, il s’agit d’abord pour les familles de choisir entre les possibilités de maintien à domicile et la maison de retraite. Ce choix doit être dirigé par plusieurs facteurs : le degré de dépendance de la personne touchée, la présence des familles, la capacité financière. Généralement, lorsque l’état de dépendance de la personne est total, ou que la famille ne peut pas être présente, le maintien à domicile est déconseillé. Dans tous les cas, des aides financières peuvent être attribuées.

En cas de maintien à domicile, plusieurs solutions permettent de faciliter le quotidien de la personne dépendante. Des solutions simples, comme l’installation d’un monte-escalier, ou de barres d’appui, aident beaucoup au quotidien. Si la dépendance est plus importante, on peut faire appel à une aide à domicile, auxiliaire de vie ou personne qui amènera simplement des repas à domicile. Ces visites quotidiennes évitent également l’état de solitude qui touche beaucoup de personnes âgées.

Anticiper la perte d’autonomie : l’assurance-dépendance comme solution

Peu de personnes anticipent leur perte d’autonomie, sans pour autant vouloir peser sur leurs proches. Or, avec l’allongement de la durée de vie, la dépendance à différents degrés d’importance devient régulièrement envisageable, notamment pour les femmes. Anticiper la dépendance, c’est souvent souscrire à une assurance -dépendance : cela permet d’anticiper les conséquences d’une prise en charge financière par les proches.

Différents types de contrats existent pour toutes les situations.

Quelle protection juridique pour les parents dépendants?

Quand il devient impossible pour une personne de gérer de manière autonome son patrimoine (compte bancaire, santé, questions administratives…), des mesures de protection juridique existent pour protéger et aider la personne dépendante. Avec l’accord des services de santé et de justice, une personne dépendante peut ainsi être mise sous curatelle ou sous tutelle. En fonction de la situation, différents niveaux de protection peuvent être mis en place. : cela peut être une simple aide à la décision, une veille d’un tuteur sur la situation, jusqu’à la prise en charge totale de la gestion des affaires de la personne dépendante.

La perte d’autonomie ne doit pas faire peur et être évoquée simplement, pour être gérée dans le meilleur intérêt de tous, personnes touchées et proches. Plusieurs solutions existant pour pallier à la dépendance, il est possible de se faire aider et accompagner pour trouver celle qui conviendra le mieux.

Demande de devis gratuit


Les pompes funèbres Roc Eclerc Gabriel viennent en aide aux familles dans le cadre d'organisation de funérailles (inhumation, crémation, cérémonies civiles et religieuses etc.), de création et pose de sépultures, de solutions pour la prévoyance obsèques dans de grandes villes telles que Dijon, Mulhouse, Colmar, Chalon-sur-Saône et Beaune.